Guinea

Area
245,857.00 km2
Population
11,000,000.00
GDP per capita
588.00 USD

Pour atteindre, les objectifs fixés par l'initiative SE4ALL, le Gouvernement a fait une Déclaration Générale de Politique Energétique (DGPE) et adopté une Lettre de Politique de Développement du Secteur de l’Energie (LPDSE) en décembre 2012.

Les objectifs  de la LPDSE ambitieux marquent la volonté du Gouvernement à assurer une fourniture d’énergie moderne à la population pour leur assurer les meilleures conditions de vie et de bien être.  

Aujourd’hui, plus de  74,6% des ménages utilisent le bois de feu et 23,9% des ménages utilisent le charbon de bois pour cuisiner en 2012. La proportion des ménages qui utilisent l’électricité pour s’éclairer  a chuté de 1,4% passant de 18,9% des ménages en 2002 à 17,5% de ménages en 2012. Ceci se traduit par la croissance démographique et de la dégradation des installations de fourniture d’électricité et des difficultés d’approvisionnement en produits pétroliers des centres urbains des préfectures. C’est dire que le taux d’accès à l’éclairage s’est fortement dégradé entre 2002 à 2012..

En 1995, la consommation par tête d’habitant était estimée à moins d’une tep/an à comparer à celle des pays industrialisés de 2,5 à 5 tep/an, doit être revalorisée pour mieux se fixer sur l’état de la modernité des ménages conférée par l’utilisation de l’énergie propre.

SUMMARY OF TARGETS: 

ACCÈS AUX SERVICES ENERGETIQUES

  • 65% D’électrification nationale en 2015 (18% en 2013):
  • 80% d’électrification nationale en 2017 et 65% dans les zones périurbaines et rurales (1% en 2012):
  • Couvrir l’ensemble des chefs lieux des Communautés Rurales de développement en 2025 Augmenter le taux d’accès des ménages à l’éclairage électrique (18% en 2012)
  • Electrifier 495 centres de santé ;
  • Diffuser l’accès à 10,000 foyers améliorées en 2015
  • Accès universel à l’électricité en 2030;
  • Utilisation du gaz butane par 10% de foyers d’ici à 2017
  • Diffuser le biogaz domestique auprès de 15,000 familles (soit 105,000 personnes) en 2021

ÉNERGIE RENOUVELABLES

  • 70% de la capacité électrique en réseaux (hors auto-producteurs) de source hydraulique en 2017
  • Développer 5 sites de mini-hydro (sur 130 recensés) d’ici à 2017 et 20 sites d’ici à 2025
  • Développer 11 sites de grande hydroélectricité qui totaliseront 1 598 MW et qui livreront une énergie annuelle de 8,630 GWh
  • Créer le Fonds Guinéen des Energies Renouvelables (FODER)
  • Installer 5 MWc d’éclairage urbain à partir de systèmes solaires PV
  • Aménager 300 000 Ha de forets énergie

EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE

  • Améliorer le taux de recouvrement des facture électrique (80% en 2015) et diminuer les vols Réduire la part du charbon de bois et du bois à 50% du bilan énergétique (80% en 2012)
  •  Réduire la consommation de l’administration et des entreprises publiques de 150 TEP équivalent par an (50% du potentiel de gains en efficacité) à l’horizon 2017
  • Eliminer les lampes à incandescence R
  • éduire la consommation de bois de feu de 20,000 TEP équivalent en 2017
  • Réduire les pertes techniques et non techniques de 24% en 2013 (142GWh) à 10% en 2030 (objectifs CEDEAO)

ENERGY ACCESS : 

Le développement des infrastructures énergétique qu’ambitionne le Gouvernement de la République de Guinée est:

(i) de faire passer le taux global d’électrification de sa situation actuelle (12%) à 50% en 2020

(ii) d’accélérer l’amélioration du taux d’accès aux services énergétiques modernes en milieu rural et périurbain de 1% à 65% à 2025

(iii) de couvrir l’ensemble des chefs lieux des Communautés Rurales de développement (303 CRD) en 2025;

(iv) d’utiliser les énergies fossiles propres (GPL, Kérosène et Gaz naturel) et la biomasse moderne afin de réduction de la part du bois et charbon de bois dans le bilan énergétique à 50% contre 80% actuel, à l’horizon 2025 et

(V) porter le taux d’accès des populations en milieu urbain et zones connectables à 80% à l’horizon 2025.

Les projections établies à l’horizon 2025 tablent sur une forte croissance de la demande puisqu’elles conduisent à une capacité de production de pointe requise à l’horizon 2025 variant entre 535 et 1 838 MW, soit une progression moyenne annuelle comprise entre 8,5% et 18,5%1.

De nombreux sites hydroélectriques ont été identifiés pour un potentiel total de 4 740 MW et classés selon leur intérêt. Plusieurs de ces sites sont en cours de développement par le Ministère chargé de l’Energie

La LPDSE développe une stratégie d’accroissement de la production hydroélectrique (+1 838 MW) et du transport dans le cas du scénario de demande maximum sur la période 2014 – 2025.

ENERGY EFFICIENCY: 

La Lettre de Politique de Développement du Secteur de l’Énergie (LPDSE) révisée adoptée en décembre 2012 tient des objectifs d’amélioration de l’efficacité énergétique (récupérer, épargner ou éviter) qui sont les suivants :

Administrations et entreprises publiques

  • Réduire la consommation des administrations et entreprises publiques de 150 TEP équivalent par an (50% du potentiel de gains en efficacité) à l’horizon 2017 ;

 Industries, services & ménages

  • Promouvoir des projets d’efficacité énergétique chez dans les industries, services et ménages résultant dans de gains d’efficacité équivalents à 2000 TEP par an à l’horizon 2017 

Transformateurs de distribution efficaces

  • Réduire les pertes de la distribution d’électricité, qui varie actuellement de 15% à 40% à moins de 10% d’ici 2020 (CEDEAO)
  • Éliminer les lampes à incandescences inefficaces d’ici 2020 (CEDEAO)

Éclairage efficace

  • Éliminer les lampes à incandescence à l’horizon 2020 (CEDAO) ;

Économies du bois de feu

  • Réduire la consommation de bois de feu de 20 000 TEP équivalent à l’horizon 2017 (1/4 du potentiel d’amélioration estimé)
  • Accroitre la part de production plus efficace du charbon de bois (CEDEAO)

Transport

  • Introduire des proportions de mélange  de l’éthanol/Biodiesel (CEDEAO) dans les carburants de transport de 5% d’ici 2020 et de10% d’ici 2030, (objectif PANER)

Gestion de redressement du secteur de l’électricité

  • Augmenter la disponibilité de l’électricité sur le réseau interconnecté de 12 heures par jour présentement) 24 heures par jour à l’horizon 2017 avec un objectifs intermédiaire de 20 heurs par jour en 2013 ;
  • Porter le coût moyen de l’électricité produit pour le réseau  de 16 Ceintes US en 2016 et  moins de 12 Ceintes US après 2017 (mise en service de Kaléta) ;
  • Réduire de dépendance vis – à – vis des énergies fossiles conventionnelles par la diversification du mix énergie vers les énergies renouvelables, et l’amélioration de l’efficacité énergétique.
Error | ECOWAS SE4ALL NETWORK

Error

Error message

  • Unable to send e-mail. Contact the site administrator if the problem persists.
  • Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /data/www/se4all/includes/common.inc:2777) in drupal_send_headers() (line 1486 of /data/www/se4all/includes/bootstrap.inc).
  • PDOException: SQLSTATE[HY000]: General error: 2006 MySQL server has gone away: SELECT data, item_id FROM {queue} q WHERE expire = 0 AND name = :name ORDER BY created, item_id ASC LIMIT 0, 1; Array ( [:name] => feeds_source_import ) in SystemQueue->claimItem() (line 234 of /data/www/se4all/modules/system/system.queue.inc).
The website encountered an unexpected error. Please try again later.

Uncaught exception thrown in shutdown function.

PDOException: SQLSTATE[HY000]: General error: 2006 MySQL server has gone away: DELETE FROM {semaphore} WHERE (value = :db_condition_placeholder_0) ; Array ( [:db_condition_placeholder_0] => 7499277185c102779ce1e11.91590926 ) in lock_release_all() (line 269 of /data/www/se4all/includes/lock.inc).